les entreprises canadiennes plus enclines aux nouvelles stratégies de gestion des talents et aux politiques de télétravail.

September 28, 2021

Talent Trends, une recherche de Randstad Sourceright sur les tendances en acquisition de talents, révèle que les employeurs au Canada sont plus réceptifs aux solutions innovantes.

MONTRÉAL, le 27 septembre 2021 – Lorsque comparées à leurs homologues mondiales, les entreprises canadiennes sont plus sujettes à adopter des nouvelles stratégies de gestion des talents et à transférer davantage de rôles à du personnel occasionnel, des sous-traitants ou des travailleurs à la tâche, selon Randstad Sourceright, chef de file mondial en solutions de gestion de talents, principale force motrice en stratégies d'acquisition de talents et de gestion du capital humain.

L’étude Talent Trends 2021 de Randstad Sourceright a été menée auprès de 850 cadres dirigeants et leaders en capital humain dans 17 marchés, incluant le Canada. Des dirigeants d’entreprise de partout à travers le monde ont candidement indiqué que la pandémie a accéléré leur transformation et certains ont partagé que cela changera probablement leur modèle d’effectif de façon permanente dans les mois à venir.

Jean-Francois Vezina Randstad Sourceright« On ne peut atteindre l’agilité d’entreprise nécessaire pour réussir dans le monde d’aujourd’hui sans une main-d'œuvre agile », dit Jean-François Vézina, vice-président exécutif et dirigeant de Randstad Sourceright au Canada. « Si vous avez bâti un effectif de personnel occasionnel, votre entreprise profite déjà de certains des avantages, mais à mesure que la pénurie de main-d’œuvre se creuse et que la demande de talents s’enflamme à nouveau, il faudra considérer prendre une approche plus holistique en acquisition de talents pour aller de l'avant. »

Selon Vézina, le futur du monde du travail est déjà arrivé, catapulté par la pandémie et la numérisation en cours. Après plus d’une année et demie de télétravail et d’horaires flexibles, la main-d'œuvre globale s’est acclimatée et a apprivoisé beaucoup de changement dans un très court laps de temps.

Les résultats de la recherche appuient les commentaires de Vézina :

  • 88des cadres dirigeants et leaders en capital humain canadiens disent que leurs stratégies en matière de talents sont plus que jamais axées sur l'agilité de la main-d'œuvre. Le chiffre passe à 77% à l’échelle mondiale, dont 56% qui s'attendent à transférer une plus grande partie de leurs rôles vers du personnel occasionnel, une approche par projet ou du travail à la tâche.
  • À l’échelle planétaire, 47% des organisations augmentent leurs budgets affectés aux investissements dans les talents pour déterminer le meilleur équilibre entre les travailleurs permanents et le personnel occasionnel. Le chiffre est plus élevé au Canada, avec une augmentation de 54% des budgets et 63% qui s’attendent à implémenter une solution totale en talents occasionnels en 2021.

« Alors que la reprise économique s'accélère dans le monde, le personnel occasionnel sera essentiel pour tirer le meilleur parti des opportunités du marché pour plusieurs compagnies durant la prochaine année, » ajoute Vézina. Il serait judicieux de la part des entreprises de considérer de quelle manière une main-d'œuvre flexible peut les aider à gagner de l’agilité d’entreprise pendant cette période de volatilité et d’opportunité accrues. »

La pandémie a conscientisé les entreprises au besoin d’offrir des modalités de travail souples. Les résultats du sondage démontrent que cela est particulièrement vrai pour les entreprises canadiennes :

  • ​84% envisagent une politique permanente en ce qui a trait au télétravail après la pandémie.
  • 59% des employés permanents travaillent actuellement à distance, ce qui est près de deux fois plus qu’avant la pandémie (28%).

Les chefs de file en capital humain au Canada voient aussi la nécessité de s'appuyer davantage sur la technologie et l’analyse de l’information pour attirer et retenir le talent. Précisément, les compagnies canadiennes interviewées dans le compte-rendu de la recherche Talent Trends indiquent que :

  • ​40% conserveront les budgets prévus d’analyse prédictive des talents et 50% déclarent qu’elles augmenteront leurs investissements dans ce domaine.
  • 84% disent que l'analyse des talents joue un rôle essentiel dans l’approvisionnement, l'attraction, l'engagement et la rétention des talents. Ce pourcentage était de 74% l’an dernier.
  • 72% croient que l’IA créera de nouvelles opportunités pour les talents, et 62% croient que des emplois seront perdus des suites de son adoption à grande échelle.

Pour traverser ces moments de chamboulements, Vézina dit qu’il est temps pour les entreprises canadiennes menant des activités à l’échelle mondiale de rester compétitifs ou d’augmenter leur valeur globale. Avec autant d'innovations, chaque organisation devrait constamment évaluer comment de nouveaux outils peuvent être utilisés pour délester leurs employés du travail répétitif et de faible valeur afin que ces derniers puissent se concentrer sur les activités ayant un impact sur les revenus. Il ajoute que cela requerra des investissements plus judicieux en recrutement et en technologie des talents.

Téléchargez plus de renseignements sur la façon dont les dirigeants canadiens du capital humain ont répondu au sondage.

No Previous Articles

Next Article
Canadian businesses more inclined to new talent strategies and work-from-home policies.
Canadian businesses more inclined to new talent strategies and work-from-home policies.

88% of Canadian employers say their talent strategies are now more focused on workforce agility than ever. ...